français

/ / / L’alimentation doit être au service de la santé

L’alimentation doit être au service de la santé

1

«L’ignorance et la déraison face aux besoins de notre corps sont impliqués dans plus de 80 % de nos maladies. Et ce ne sont ni la croyance en la médecine ni la médecine elle-même qui peuvent nous redonner la santé quand nous sommes malades : nous devons revenir à un mode de vie naturel. En effet, la majorité de nos maladies est due à un mode de vie et à une alimentation contre nature.»

Ces phrases sont tirées du livre d’Alfred Vogel «Die Nahrung als Heilfaktor» (La nourriture comme facteur de guérison), publié en 1935. Ce pionnier de la naturopathie était convaincu que vivre en harmonie avec la nature, c’est aussi se nourrir de la façon la plus naturelle et saine possible. Quand on se nourrit uniquement avec des aliments naturels, on n’a plus à craindre de prendre trop ou trop peu de vitamines. Alfred Vogel aimait à dire que la nature nous donne tout ce dont nous avons besoin pour la santé de notre esprit et de notre corps.

On peut résumer ainsi ses dix principes pour une alimentation saine:

  1. Tu es ce que tu manges! Manger doit être agréable et servir la santé. Les aliments doivent provenir de l’agriculture biologique et être les plus frais et naturels possibles: alors ils sont savoureux et bons pour la santé.

  2. Nourrissez-vous toujours d’aliments les plus naturels, riches en fibres, en vitamines et en minéraux possibles. Les graisses sont conseillées sous forme de bonnes huiles végétales et de poisson, qui contient des acides gras oméga.

  3. Mangez lentement et mâchez bien (un aliment bien mâché est à moitié digéré). Le soir, mangez «léger», des assiettes de légumes, des salades, des potages et des fruits frais.

  4. Il faut cuisiner des aliments frais et les préparer d’une façon préservant les substances vitales précieuses pour l’organisme (ne pas les frire dans l’huile, par exemple). Il ne faut pas réchauffer les mets auxquels la cuisson a déjà enlevé une certaine quantité de substances vitales. Évitez les plats cuisinés ou semi-cuisinés; si ce n’est pas possible, examinez la teneur en vitamines et en minéraux et préférez les aliments surgelés aux boîtes de conserve.

  5. Prenez l’habitude de faire une promenade après les repas. Vous vous oxygénerez et digérerez mieux.

  6. Jeûnez parfois pendant une journée. Des cures d’une journée de jus, de fruits, de choucroute ou de riz font du bien à l’intestin. Faites-en régulièrement.

  7. Ayez une consommation réduite de café et d’alcool. Renoncez au tabac. Ces substances irritent les organes comme l’estomac et l’intestin.

  8. Préparez vos repas avec des fines herbes, des pousses, des germes, de l’ail, du raifort râpé, du jus de citron. Faites en sorte que chaque repas, même frugal, même pris seul, soit une fête.

  9. Mangez toujours modérément, car comme l’indique A.Vogel, quand on se nourrit d’aliments complets, on peut manger de 40 à 50 % moins tout en se nourrissant mieux.

  10. Alfred Vogel lui-même était essentiellement végétarien et avait une alimentation complète, naturelle et basique, comportant beaucoup de crudités, comme les peuples vivant en harmonie avec la nature le font encore aujourd’hui.

 

Alfred Vogel a exposé ses réflexions sur l’alimentation saine à divers moments de sa vie et dans différentes publications: dans son livre «Die Nahrung als Heilfaktor» (La nourriture comme facteur de guérison, 1935), dans son œuvre maîtresse «Le petit docteur» (1952) et dans le livre «Le foie» (1960). Les publications d’Alfred Vogel sont toujours aussi actuelles. Vous pouvez les commander dans notre  boutique en ligne.

Nous suivre sur Facebook

0 produit(s) dans le panier