français

Accueil / Encyclopédie plantes / La mélisse apaise le cœur et remonte le moral

La mélisse apaise le cœur et remonte le moral

3

La mélisse citronnelle (ou simplement mélisse) est connue depuis toujours pour son pouvoir apaisant. Des scientifiques iraniens ont testé des extraits de mélisse (Melissa officinalis) sur des patients présentant des palpitations cardiaques bénignes. Un groupe constitué aléatoirement a absorbé deux fois par jour pendant deux semaines un comprimé contenant 500 milligrammes d'extraits de mélisse, tandis qu'un autre groupe a reçu des capsules de placebo.

L'étude portait également sur les symptômes psychiques comme l'anxiété, les tendances dépressives, les tensions psychosociales ou l'insomnie. Résultat : Chez les patients du groupe ayant absorbé l'extrait de mélisse, les épisodes de palpitations se sont réduits de plus d'un tiers, les états d'anxiété et les troubles du sommeil qui y sont liés ont également considérablement diminué par rapport aux patients du groupe placebo.

Dans l'ensemble, les extraits de mélisse ont été bien supportés par les patients. Les médicaments habituellement recommandés en cas de palpitations bénignes, comme les bêta-bloquants, provoquent souvent des effets secondaires. Les extraits de mélisse utilisés dans l'étude ne sont certes disponibles qu'en Iran, mais en Europe, des préparations similaires à base de mélisse sont disponibles sans ordonnance en pharmacie.

Les feuilles de mélisse frottées à même la peau protègent contre les piqûres d'insectes, et lorsqu'il est trop tard, l'huile essentielle appliquée sur les parties touchées apaise la douleur.

Source : carstens-stiftung.de/TR (9/15)

Caractéristiques botaniques

La bryone a une racine jaune pâle à l'odeur nauséabonde qui peut devenir aussi grosse qu'une betterave fourragère et peser jusqu'à 2,5 kg. La plante a des tiges couvertes de poils rêches pouvant atteindre 4 mètres de long et pourvues de vrilles lui permettant de grimper aux haies et aux barrières. Les feuilles pétiolées à poils rassont palmées ou à cinq lobes, leur bord est lisse ou crénelé. Il y a une vrille qui pousse en face de chaque feuille. La bryone est dioïque c'est-à-dire qu'il existe des exemplaires mâles et femelles. Les fleurs mâles sont d'un blanc verdâtre et poussent sur de longs épis dressés; elles sont un peu plus grandes que les fleurs femelles. Celles-ci, de couleur vert pâle, forment des touffes ombelliformes à l'aisselle des feuilles. A l'automne, elles donnent des baies rouge vif, globuleuses et à la   peau fine, qui sont vénéneuses. La bryone noire, ainsi que la blanche (Bryonia alba), porte à maturité des baies noires. La floraison a lieu en juin-juillet.

Nous suivre sur Facebook

0 produit(s) dans le panier