français

Baptista tinctoria

Histoire

Baptisia, le nom de l'espèce, dérive du grec baptisis qui signifie «le baptême» et de baptizein, baptein, que l'on traduit par «baptiser, plonger, imbiber, teindre». Tinctorius signifie «tinctorial», «de la   teinture» et vient du latin tingere pour «teindre». Dans plusieurs langues, le nom de la plante évoque le fait que l'on tire de ses feuilles une matière colorante de couleur bleu indigo.

 

Caractéristiques botaniques

Le court rhizome est presque ligneux, gris brun à l'extérieur et jaune à l'intérieur, avec de nombreuses fibres plus claires. La tige vert jaune aux fines rainures est très ramifiée et peut atteindre 1 mètre de haut; elle porte des feuilles alternes trilobées au pétiole court de couleur vert bleuté et des stipules épineux. Au bout des tiges, les fleurs jaunes aux corolles papillionacées forment des grappes légères. Le fruit est constitué par une gousse très renflée de 2 à 3   cm de long de couleur bleu sombre et à la cosse très coriace, contenant des graines bosselées ayant presque la forme de haricots. La floraison a lieu en juillet-août.

 

Habitat

La baptisie pousse dans le sud du Canada et l'est et le nord-est des Etats-Unis. On la trouve souvent dans les terrains secs,  sablonneux ou argileux, dans les futaies de feuillus et de conifères, dans les coupes des forêts et au bord des chemins. On la cultive sans mal en Europe centrale.

 

Mode d'utilisation

Conformément au HAB actuel le laboratoire Bioforce fabrique la teinture mère homéopathique avec les parties souterraines de la plante fraîche. La dynamisation des dilutions se fait par agitation manuelle. A partir de la racine, on fabrique par ailleurs des teintures et des extraits. Dans leur pays d'origine on consomme les jeunes pousses comme des asperges.

 
 
Nous suivre sur Facebook

imprimerprint-icon

0 produit(s) dans le panier