français

Le sureau

2

Au printemps et en automne, le sureau nous fait tant de bien qu'il fait partie des plantes principales utilisées en cuisine et dans les remèdes. Notamment pour la grippe et les refroidissements, le sureau est d'un précieux secours.

Le sureau noir, de la famille des caprifoliacées, est robuste et pousse presque partout, il aime par-dessus tout les sols humides et nutritifs. Toutes les parties de la plante sont depuis toujours utiles aux hommes et aux animaux, du corymbe (grappe de fleurs) blanc odorant jusqu'à la racine. Ce n'est pas sans raison que l'on surnomme cette plante pouvant atteindre 7 m de haut « la boîte à pharmacie du paysan ». Selon les croyances populaires, on dit que le sureau protège du malheur, des maladies et des mauvais esprits. Si l'on ajoute la légende selon laquelle la déesse Freyja aurait choisi le sureau pour s'y nicher, on comprend que cette plante a été longtemps considérée comme magique et sacrée. Tout le monde devait en avoir devant sa porte, il ne fallait ni le tailler ni l'abîmer intentionnellement.

« Rendez hommage au sureau »

Hippocrate et Dioscoride savaient déjà que les fleurs et les baies, mais aussi les feuilles et l'écorce de ce merveilleux arbuste étaient fort utiles à l'homme dans de nombreux domaines. Le sureau est riche en vitamine A et C, en potassium et en fer, notamment les baies brillantes de couleur violette presque noire. Elles sont mûres à temps pour l'automne, lorsque les maladies grippales se répandent.

Le sirop de sureau est une boisson excellente. On peut transformer le sirop en vin chaud sans alcool, en ajoutant du jus d'orange, de la cannelle et des clous de girofle, et passer ainsi en bonne santé la prochaine vague de grippe.

Le sureau dans la cuisine et dans la pharmacie familiale

Au printemps et en automne, le sureau nous fait tant de bien qu'il fait partie des plantes principales utilisées en cuisine et dans les remèdes. On ne s'étonnera pas de la multitude de recettes, cidre, vin, tisane, sirop ou confiture, soupe, nonnette ou beignet... les grand-mères ont presque toutes leurs recettes secrètes au fond d'un tiroir. L'essentiel est que les ombelles (fleurs) soient arrivées à maturité, bien lavées et bien cuisinées ; l'accompagnement (cannelle, airelles, compotes de quetsches) est alors secondaire.

Les fleurs de sureau contiennent entre autres des substances comme les flavonoïdes, des huiles essentielles et de l'acide chlorogénique. Elles ont une action antipyrétique car elles favorisent la sudation. De même, leur effet diurétique facilite l'élimination rénale. Il est courant de préparer une tisane provoquant la transpiration à partir des fleurs de sureau. Vous trouverez ici une idée de recette : mélangez en quantités égales des fleurs de sureau, des fleurs de tilleul, du thym et de la sauge. Versez 2,5 dl d'eau bouillante sur 1 cuillère à café, couvrez et laissez infuser 5 minutes, buvez par petites gorgées. Buvez 2 à 3 tasses par jour de cette infusion.

De mai à juin, les fleurs de sureau permettent en outre de confectionner une boisson pétillante au sureau : il suffit de verser un peu de sirop de fleurs dans du mousseux ou du champagne. Plongées dans du lait, les fleurs de sureau constituent un bain précieux pour la peau fatiguée, terne ou ridée. Les baies que l'on cueille en automne sont tout autant efficaces, toutefois il faut les récolter bien mûres, sinon elles peuvent provoquer des vomissements. Par ailleurs, le sureau noir est l'une des rares plantes tinctoriales dont les baies colorent en rouge pourpre, tandis que les feuilles donnent des tons olive ou jaune-vert.

Les baies de sureau contiennent, outre des anthocyanes et des tanins, une multitude de substances vitales. Leur domaine d'application comprend toutes les maladies fébriles. Tout comme les fleurs, les baies de sureau favorisent la sudation. L'action diurétique favorise l'élimination via les reins ainsi que la production de sécrétions, ce qui est bénéfique pour les voies respiratoires.

Les baies acidulées vont généralement servir à fabriquer un sirop, sur lequel on versera de l'eau très chaude, et que l'on pourra boire par petites gorgées.

Recette : faites bouillir1 kg de baies de sureau avec 250 ml d'eau, couvrez et laissez reposer 1 heure. Pressez ensuite les baies à travers un tissu de gaze. Mélangez le liquide avec 1 kg de jus de poire, et le jus d'un demi-citron, faites cuire pendant 8 minutes. Remplissez le sirop encore chaud dans des bouteilles propres, fermez bien les bouchons et conservez-les à la cave.

Attention, les baies ne se mangent pas crues.

Le conseil d'A.Vogel : en homéopathie, Sambucus nigra est utilisée en cas de cauchemars, d'obsessions, d'œdèmes ou d'inflammations des voies respiratoires, notamment en cas d'écoulement nasal continu.

Le sureau : les meilleures recettes

Sirop de pomme et de sureau
•    500 g de baies de sureau
•    200 g de pommes en morceaux
•    200 g de miel/de sucre de canne brut

Passez les pommes et le sureau à la centrifugeuse, ajoutez le miel, c'est prêt ! Si l'on utilise un pressoir pour obtenir le jus, il faut le faire bouillir pendant 5 minutes avec du sucre, puis le remplir dans des bouteilles préchauffées très chaudes. Variante : on peut préparer le sirop de sureau avec des poires, des quetsches, des prunes ou des coings. On peut également le boire seul, chaud ou froid.



Limonade aux fleurs de sureau
•    7–8 ombelles de fleurs de sureau (grappes)
•    5 L d'eau
•    2 citrons bio non traités
•    en tranches
•    1 kg de sucre de canne brut

Diluez le sucre dans l'eau, ajoutez les fleurs et le citron, couvrez d'un tissu de gaze, laissez reposer 3 jours au soleil, mélangez de temps en temps. Filtrez en remplissant des bouteilles, conservez au frais et consommez dans les deux mois.



Sirop de baies de sureau
•    1 kg de baies de sureau
•    1/4 L d'eau
•    1 kg de jus de poire
•    2 cuillères à soupe de jus de citron

Couvrez et faites bouillir l'eau et les baies. Laissez reposer 1 heure, pressez et filtrez. Ajoutez le jus de poire et le jus de citron,
laissez cuire pendant 5 à 8 minutes, jusqu'à ce que le jus de poire soit entièrement dilué, puis remplissez les bouteilles et fermez-les.



Tisane provoquant la transpiration
Versez 1 tasse d'eau bouillante sur 1 cuillère à café de fleurs de sureau et 1 autre de fleurs de tilleul (ou 1 c. à café de feuilles de sauge),
couvrez et laissez infuser 10 minutes, puis filtrez. En cas de fièvre et de refroidissement, buvez cette tisane 3 à 4 fois par jour, cela favorisera la sudation. En cas d'angine, on peut utiliser cette tisane en gargarisme.



Marlis Cremer, notre droguiste de la ligne de la santé d'A.Vogel, (ligne téléphonique pour des conseils santé), recommande également le mélange suivant : mélangez en quantités égales des fleurs de sureau, des fleurs de tilleul, du thym et de la sauge. Versez 2,5 dl d'eau bouillante sur 1 cuillère à café, couvrez et laissez infuser 5 minutes, buvez par petites gorgées. Buvez 2 à 3 tasses par jour de cette infusion.

Soupe aux baies de sureau
•    200 ml de lait
•    50 g semoule de blé complet
•    1 c. à café de beurre
•    2 c. à café de miel
•    Cannelle

Faites bouillir le lait, délayez la semoule et formez une bouillie épaisse en remuant, ajoutez le beurre, le miel et la cannelle, laissez refroidir.

•    1 bouteille de jus de baies de sureau (330 ml)
•    1⁄2 L de jus d'orange (frais)
•    5 g de liant végétal (par ex. « Bindobin »/magasin diététique)

Mélangez les jus, délayez le liant à l'aide d'un batteur, laissez refroidir. Formez des petites boulettes à partir de la bouillie, et servez-les dans la soupe aux baies de sureau. On peut également manger la soupe chaude.

Nous suivre sur Facebook

Pour les Gourmets:

 

Avec le livre de cuisine d’A.Vogel, manger sain devient un véritable plaisir ! Salade aromatique de tomates et de courgettes à la lavande, noix de Saint-Jacques sur des poireaux au citron vert, brochettes de crevettes accompagnées de purée de lentilles rouges...

 

Vers le shop:

> A.Vogel pour les Gourmets

 

Nous suivre sur:

0 produit(s) dans le panier