français

Pimpinella anisum

Histoire

Le célèbre papyrus d'Eber, écrit vers 1550 av. J.-C., évoque déjà l'anis. Dans l'antiquité, l'anis entrait dans la composition du thériaque, un remède miracle guérissant, selon Pline, toutes les maladies et intoxications. Comme l'anis était considéré comme un stimulant de l'appétit, on le nommait aussi aniketon, «l'invincible». Le médecin militaire romain Dioscoride, dans son Materia medica, citait l'anis comme un «remède particulièrement bon». L'origine de l'appellation pimpinella n'est pas claire. Ce terme vient de la langue romane et apparaît pour la première fois au 7ème siècle chez un médecin italien, Benedictus Crispus. Il fut utilisé pour les plantes les plus diverses sans que l'on puisse retrouver aujourd'hui de quelles espèces il s'agissait. Depuis des siècles,   l'anis est toujours très apprécié comme en témoignent les nombreuses boissons anisées telles que l'ouzo, le raki, le Pernod, le pastis, la Goldwasser, l'anisette et autres.

 

 

Caractéristiques botaniques

L'anis est une plante annuelle qui atteint 60 cm de haut. Les feuilles inférieures sont arrondies et réniformes tandis que vers le haut de la tige, elles deviennent de plus en plus découpées et pennées, avec deux ou trois lobes. La tige ronde et cannelée se ramifie dans la partie supérieure pour former aux extrémités des ombelles composées de fleurs blanches. Les fruits gris-vert, en   forme de poires, sont très velus et composés de deux éléments marqués de stries claires. Toute la plante sent l'anis. La floraison a lieu en juillet et août.

 

Habitat

On présume que l'anis est originaire du bassin méditerranéen et de l'Asie Mineure. Aujourd'hui, il est surtout cultivé dans le sud de l'Europe, dans les régions méditerranéennes, au Proche-Orient  , en Inde et sur le territoire de l'ancienne Union Soviétique. Il est rare que l'anis pousse à l'état sauvage. Pour la récolte, on arrache les plantes, on les fait sécher puis on les bat pour trier les fruits.

 

Mode d'utilisation

Le laboratoire Bioforce utilise l'huile essentielle d'anis qui est obtenue par distillation à la vapeur d'eau des schizocarpes (= fruits fendus) mûrs de l'anis. Le DAB 10 (= codex allemand) et la Ph.Helv.VII incluent dans leurs monographies sur l'Anisi aetheroleum l'huile essentielle d'anis étoilé (Illicium verum HOOKER) dont la composition est presque analogue à celle de l'huile essentielle d'anis. Broyés le plus souvent dans un mortier, les fruits d'anis sont utilisés en infusion. Comme on l'a déjà évoqué, ils servent par ailleurs à la fabrication d'eaux-de-vie et de liqueurs ainsi que d'épice en pâtisserie.

 
 
Nous suivre sur Facebook

imprimerprint-icon

0 produit(s) dans le panier