français

Pulsatilla pratensis

Histoire

Le médecin grec Théophraste (3ème s. av. J.-C.) appelait la plante anemos (= vent), en référence aux akènes emportés et disséminés par le vent. En officine, on l’appelait autrefois Herba venti. Pulsatilla, le nom de l’espèce, vient du latin pulsare qui signifie «battre, sonner» et se rapporte à la fleur en forme de cloche. Hippocrate utilisait la pulsatille comme remède pour déclencher les règles et pour traiter les états d’angoisse hystériques. Les médecins considéraient autrefois les plantes à fleurs pendantes comme particulièrement efficaces et selon la théorie des signatures, ils les prescrivaient aux patients qui laissaient «pendre» leur tête (dépressions, mélancolie). Matthiolus la recommandait contre la fièvre de quatre jours et la pestilence. Lonicerus écrivait en 1564: «Le suc instillé dans le nez nettoie le cerveau. La racine mâchée expulse les écoulements des muqueuses. Elle nettoie les ulcères pestilentiels et guérit les   chairs pourries.» On vanta plus tard les vertus de la pulsa tille en cas de maladie des yeux comme la cataracte ou le glaucome et au 18ème siècle, plusieurs thèses furent écrites à ce sujet.

 

Caractéristiques botaniques

La pulsatille des prés est une plante vivace au robuste rhizome qui donne naissance, au printemps, à des tiges florales très velues, de 20 à 40 cm de haut. Chaque tige ne porte en général qu’une seule fleur à six pétales violets ou rougeâtres en forme de cloche, recouverts à l’extérieur d’un duvet soyeux et dont les pointes sont légèrement retournées en arrière. L’intérieur de la clochette est garni de nombreuses étamines jaunes. Les ovaires aux longs styles fi li formes engendrent des akènes longs et velus qui sont d  isséminés par le vent. Les feuilles composées et pennées, recouvertes d’un duvet blanchâtre, poussent à la base de la plante seulement après la floraison. La floraison a lieu d’avril à juin.

 

Habitat

La potentille ansérine est originaire de l’Europe centrale et orientale; on la trouve jusqu’en Sibérie. Elle pousse bien en terrain sec et en soleillé, dans les prairies peu fertiles, au flanc des collines   ou dans les pinèdes au sol sablonneux ou calcaire des plaines et des régions ne dépassant pas 1000m d’altitude. Elle disparaît d’un seul coup si le sol est amendé. Toutes les sortes de pulsatille sont protégées.

 

Mode d’utilisation

Le laboratoire Bioforce utilise une dilution homéopathique fabriquée à partir de la plante entière et fraîche, récoltée pendant la floraison selon HAB actual. On procède à la dynamisation par agitation manuelle immédiatement après la fabrication de la teinture-mère afin d’éviter la dégradation des principes actifs.

 
 
Nous suivre sur Facebook

imprimerprint-icon

0 produit(s) dans le panier