français

Accueil / Thémes de santé / Bouffées de chaleur, accès de sueur

Bouffées de chaleur, accès de sueur

Ménopause

0


Plus de 80% des femmes de 45 à 70 ans souffrent de bouffées de chaleur pendant la ménopause. C'’est en général une année après la ménopause que ces symptômes sont les plus pénibles.

Description des troubles

Les bouffées de chaleur commencent en général au niveau de la poitrine. La peau rougit et devient chaude au toucher. La chaleur monte ensuite à la tête, saisit tout le corps et la sueur sort par tous les pores de la peau. A la fin, la chaleur le cède aux frissons, en particulier la nuit, quand la chemise de nuit et la literie sont toutes trempées de sueur. Se rendormir? Inutile d’y songer... La plupart des femmes quinquagénaires vivent quotidiennement plusieurs de ces épisodes, qui durent jusqu’à 30 secondes – parfois même 4 minutes – et ce pendant des années.

A quoi sont dues les bouffées de chaleur?

La cessation progressive de la production d’hormones crée un déficit d’œstrogène. Soumis aux fluctuations des taux hormonaux, le centre de contrôle thermique du cerveau reçoit des signaux erronés qui sont interprétés par le corps comme un excès de chaleur. La circulation sanguine est alors augmentée et le corps transpire pour diminuer sa température – avec pour conséquence que la femme a souvent froid après une bouffée de chaleur. Le corps sécrète d’autre part de l’adrénaline, une hormone de stress qui accélère le refroidissement, mais rend également nerveux et irritable.

Traiter, oui – mais avec quoi?

Pour soulager les troubles de la ménopause, on dispose notamment de la thérapie de substitution par des hormones synthétiques. Ce traitement est efficace, mais on le recommande plutôt aux femmes sujettes à des symptômes sévères. Or, comme la baisse de la production hormonale est un processus entièrement naturel, beaucoup de femmes préfèrent aujourd’hui une méthode douce à base de plantes, qui aide le corps à s’adapter à cette nouvelle phase de la vie. 90% des gynécologues prescrivent régulièrement des médicaments phytothérapeutiques. L’effet favorable des feuilles de sauge fraîches sur la transpiration profuse, connu de longue date, a été redécouvert par la phytothérapie qui l’utilise maintenant dans les troubles de la ménopause.

Nous suivre sur Facebook

0 produit(s) dans le panier