français

Accueil / Rhumatisme / Troubles du métabolisme s’accompagnant d’affections rhumatismales

Troubles du métabolisme s’accompagnant d’affections rhumatismales

1

La goutte

La goutte affecte l’appareil locomoteur et survient par crises. Il s’agit d’un trouble du métabolisme des purines, des molécules qui se transforment en acide urique et sont éliminées par les reins. Si l’acide urique est éliminé en trop faibles quantités ou produit en quantités trop importantes, ses cristaux (urate) se déposent au niveau des articulations et des tissus, modifiant les cartilages et déformant les articulations. Des médicaments synthétiques ou à base de plantes ainsi que des mesures diététiques permettent d’endiguer la goutte.

Manifestation : articulations gonflées et très douloureuses

Les crises de goutte aiguës causent de vives douleurs et se produisent souvent la nuit. Elles n’atteignent généralement qu’une seule articulation, telle que l’articulation de base du gros orteil ou du pouce. La zone touchée change de couleur, enfle et fait mal au moindre contact.


Articulation de base du gros orteil atteinte de goutte

Causes de la goutte

Dans 95 % des cas, la goutte résulte d’un dysfonctionnement des reins, parfois dû au diabète sucré, un taux de glycémie trop élevé pouvant nuire au bon fonctionnement des reins à longue échéance. Toutefois, une consommation excessive d’alcool favorise également la goutte. La bière est considérée comme particulièrement nocive en raison des résidus de levure contenant des purines qui se transforment en acide urique. 

Complications possibles de la goutte

Si la goutte n’est pas traitée correctement, des cristaux d’acide urique (urate) se déposent dans différents tissus et articulations périphériques, par ex. dans les bourses séreuses, les articulations, les tendons et le cartilage des oreilles, ainsi que sous la peau. Le cartilage s’altère et finit par se déformer. Autre complication et non des moindres : la goutte peut endommager les reins et provoquer une insuffisance rénale.

Traitement de la goutte

On prescrit généralement des médicaments synthétiques. Après une crise de goutte aiguë, les uricosuriques stimulent l’élimination de l’acide urique tandis que les uricostatiques freinent sa formation. Des mesures diététiques et des remèdes naturels peuvent compléter efficacement le traitement.

Les conseils de A.Vogel :

  • Premiers soins en cas de crise de goutte aiguë : refroidissez la zone concernée. Vous pouvez également y appliquer des racines de consoude ou la frictionner avec du gel à l’arnica.
  • Les bienfaits du bain : offrez-vous un bain d’eau thermale et de tourbe, un bain de fleurs de foin ou encore un bain d’avoine.
  • Adaptez votre alimentation : évitez les aliments contenant des purines, en particulier la viande, les légumes secs et la bière. Une cure de riz complet ainsi qu’un jeûne de jus hebdomadaire peuvent avoir un effet bénéfique.
  • Pour calmer les douleurs et inflammations : essayez un produit végétal, l’extrait de racine de griffe du diable (Harpagophytum procumbens), comme thérapie de base.
    Plus d’informations sur la griffe du diable >
  • En cas de douleurs et inflammations aiguës : un gel à base de fleurs fraîches d’arnica montana s’avérera efficace.
    Plus d’informations sur l’arnica montana >
Nous suivre sur Facebook

Produits A.Vogel :


Plus d'information:


Une substance
prodigieuse :

Littérature de santé :

0 produit(s) dans le panier