français

Accueil / Themes de santé Arthrose

Arthrose


Diverses maladies ainsi que des articulations sollicitées pendant des années peuvent favoriser la disparition des cartilages. Cette maladie dégénérative pouvant toucher une ou plusieurs articulations est désignée par le terme « arthrose ». Presque toutes les personnes de plus de 65 ans souffrent de cartilages dégénérés (usés). Les cartilages des articulations des genoux, des hanches et des doigts sont fréquemment atteints. Néanmoins, d’autres articulations peuvent être touchées.

Articulations


Le cartilage (représenté en bleu dans l’illustration ci-dessous) remplit une fonction d’amortisseur ; il protège les os des charges et des frottements. Des cartilages sains et bien alimentés sont indispensables pour avoir des articulations souples.

Si le cartilage est usé, comme sur l’articulation du milieu, les premières douleurs apparaissent. Sur l’articulation de droite, la couche de cartilage est totalement détruite. Les os se frottent les uns contre les autres (c’est-à-dire sur le périoste).

Symptômes de l'arthrose


Les premiers signes révélateurs d’une modification des cartilages et d'une arthrose sont les suivants :

  • Craquement ou grincement de l’articulation (comme s’il y avait du sable dans l’articulation)

  • L’articulation se fait ressentir quand elle est sollicitée (par exemple en faisant du sport)

  • Douleurs en cas de mouvement comme des élancements, une grande fatigue ou une sensation de poids

À un stade plus avancé de la maladie, l’articulation subit une inflammation. L’articulation touchée est douloureuse, rouge, chaude et enflée. Les difficultés pour mouvoir l’articulation augmentent. L’articulation est souvent raide et inerte, surtout le matin ou après une longue période en position assise. À long terme, les articulations peuvent se déformer et favoriser des modifications noueuses aux doigts et aux orteils. L’articulation fait souffrir même au repos, lorsqu’elle reste immobile ou lorsqu’elle n’est pas sollicitée. L’articulation devient raide, la mobilité fortement réduite.

Causes


Le comportement de l’homme a changé au cours des dernières années. Il arrive fréquemment que les articulations ne répondent plus aux exigences liées au mouvement. Le surpoids, le travail physique et le sport peuvent entraîner une surcharge sur les articulations. Le cartilage s’effrite et l’arthrose apparaît. Certaines malformations de naissance ou difformités dues à des blessures, ou encore un accident, peuvent également être responsables de l’arthrose. Toutefois, le facteur premier reste la vieillesse. Avec l’âge, le volume de cartilage diminue et les muscles et tendons qui soutiennent l’articulation s’affaiblissent.

Conséquences possibles


Si le cartilage entre les articulations est trop usé, des inflammations apparaissent, entraînant douleurs et limitations fonctionnelles. Si la personne concernée ne se sert plus de son articulation en raison de la douleur, un cercle vicieux se profile. Suite à un manque de mouvement, les muscles avoisinant l’articulation s’affaiblissent, l’articulation se raidit et devient inerte, ce qui conduit à une déformation de l’articulation (difformité). La douleur s’amplifie et si ce processus s’accentue, la pose d’une prothèse articulaire est quasiment inévitable.

Afin de bloquer ce cercle vicieux, la rhumatologie actuelle tente en premier lieu de soulager la douleur et d’apporter une meilleure qualité de vie aux patients.

Traitement


Un cartilage atteint ne se reconstitue pas tout seul. Or, à ce jour, aucun médicament connu ne peut reconstituer le cartilage. Il est donc indispensable d’absorber des éléments nutritifs suffisamment tôt. La glucosamine, associée aux extraits de cynorrhodon, constitue un élément nutritif précieux pour des articulations souples. La glucosamine est un composant important pour le cartilage ; elle le protège et permet de préserver la mobilité articulaire.

Dès que les premiers symptômes apparaissent, les inflammations et la douleur peuvent être apaisées par des remèdes à base de plantes ou des médicaments de synthèse. Une consultation médicale est vivement recommandée. Pour des douleurs légères à modérées, la prise d’extraits de « griffe du diable » est conseillée. Si les symptômes s’aggravent, des médicaments de synthèse en plus d’une thérapie à base de plantes peuvent être administrés. L’application d’un gel spécifique aux rhumatismes (par ex. à l’arnica montana) montre également un effet positif sur les inflammations et parvient à apaiser la douleur.

Conseils


  • Une activité physique régulière préserve la santé des articulations. Dans l’idéal, il convient de pratiquer un sport doux pour les articulations comme la gymnastique aquatique, la natation, la marche ou le vélo.
  • Une alimentation riche en éléments basiques, sans viande, est utile en cas de douleurs articulaires  Autres conseils nutritionnels en cas de rhumatisme
  • Complément alimentaire précieux : la glucosamine végétarienne associée aux extraits de cynorrhodon aide à préserver la souplesse articulaire.
  • L’extrait de racine de griffe du diable (harpagophytum procumbens) apaise la douleur et calme les inflammations. Elle est principalement utilisée comme thérapie à base de plantes en cas d’arthrose. Plus d’informations sur la griffe du diable
  • Pour aider à soulager les douleurs des rhumatismes, un gel à base de fleurs fraîches d’arnica montana se révèle utile. La douleur peut être apaisée et la souplesse des articulations améliorée. Plus d’informations sur l’arnica montana
  • Une perte de poids soulage les grandes articulations portantes (hanches et genoux)
Nous suivre sur Facebook

0 produit(s) dans le panier