français

Accueil / Thèmes de santé / L’échinacée comme prophylaxie :  Comment savourer pleinement l’automne

L’échinacée comme prophylaxie

Comment savourer pleinement l’automne

1

Malgré de belles journées d’automne et d'hiver, les différences de température pendant la journée sont importantes. Les rhumes font leur retour, et s’en prévenir avec de l’échinacée se révèle pertinent.

 

Chacun sait que les causes du « refroidissement » ne sont pas réellement dues au froid – reste qu’en automne et en hiver, les microbes s’en donnent à cœur joie. Les virus déclencheurs de symptômes désagréables sont plus que nombreux : les scientifiques en ont dénombré jusqu’à présent plus de 200 types.

Pour savourer pleinement l’automne, si possible sans rhume, découvrez les dix meilleurs conseils que nous avons sélectionnés pour vous :

 

Le rudbeckia pourpre vous protège


Grâce à des remèdes naturels à base de rudbeckia pourpre (Echinacea purpurea), le système immunitaire peut être efficacement renforcé.

L’absorption de remèdes à base d’échinacée est recommandée à tous ceux qui souffrent souvent d’infections pendant l’hiver. On peut débuter cette prophylaxie à tout moment, idéalement dès octobre, lorsque les premiers virus du rhume apparaissent.

Prenez des bains de soleil en automne


Pendant les mois froids, profitez des heures et des journées de soleil aussi souvent que possible pour un court bain de soleil (dix minutes). Afin que le corps puisse fabriquer de la vitamine D, la peau doit être exposée au soleil - relevez au moins les manches. Les crèmes solaires sont dans ce cas contre-productives, toutefois il faut bien entendu éviter les coups de soleil et les rougeurs. Si vous craignez de manquer de vitamine D, consultez un médecin pour le vérifier.


Pratiquez une activité en plein air


Une activité régulière, et/ou un sport d’endurance comme la marche, la natation, le cyclisme etc. maintiennent le corps et le système immunitaire en forme. Du fait de l’alternance entre le chaud et le froid, l’activité physique en plein air amène un certain « endurcissement ». Le corps peut mieux s’adapter aux changements de température, et plus vite – cela renforce les défenses naturelles et prévient les infections.


Mangez sainement pour vos défenses


Une alimentation diversifiée et équilibrée, riche en vitamines, en sels minéraux et oligo-éléments, en substances végétales secondaires et en fibres stimule le système immunitaire. En suivant la célèbre devise « mangez cinq fruits et légumes par jour », vous bénéficiez pratiquement de tout ce dont vous avez besoin. Les aliments riches en vitamine D sont essentiellement les poissons (poissons gras d’eau de mer) et les champignons.

Les compléments alimentaires sont généralement inutiles dès lors que l’alimentation est saine et diversifiée ; les personnes d’un certain âge qui ont moins d’appétit ou qui mangent peu diversifié pour d’autres raisons peuvent éventuellement tirer profit de ces compléments.

Contrairement aux anciennes suppositions, un apport supplémentaire en vitamine C n’apporte pas un grand secours en cas de rhume, tout au plus cela permet de réduire légèrement la durée de la maladie.


Osez la couleur


Les vitamines A,C,D,E, le fer, certains oligo-éléments comme le sélénium et le zinc, ainsi que différentes substances végétales comme le polyphénol sont très importants pour le système immunitaire. Piochez dans la palette des couleurs proposée par les légumes d’hiver :


poivron rouge, betterave, chou rouge, pommes, carottes, mandarines et oranges, brocoli, épinards, blette, chou vert, chou-fleur, endive, chou-rave et oignons. Les légumineuses fournissent du fer, du sélénium et du zinc, tandis que les épices comme le piment, le gingembre, le raifort, la coriandre et le cumin noir apportent d’autres substances végétales et contribuent globalement à renforcer le système immunitaire.


Hydratez-vous !


Buvez suffisamment, pour que les muqueuses ne dessèchent pas. Deux litres d’eau ou d’infusion par jour sont un minimum. Attention avec l’alcool : il diminue les défenses immunitaires.

L’air froid retient bien moins d’humidité que l’air chaud. Dans les logements et les bureaux, le taux d’humidité idéal en hiver ne devrait pas être inférieur à 30 %. Pour un air ambiant sain, il convient d’avoir des portes et des fenêtres hermétiques, d’aérer amplement, de posséder des plantes d’intérieur comme le chlorophytum, le sparrmannia, le cyperus et le papyrus. Si des humidificateurs doivent être installés, le mieux est de choisir des appareils à vapeur dans lesquels l’eau entre en ébullition. Il n’y a ainsi aucun danger que des bactéries surviennent.


Bouillon de poulet


Le bouillon de poulet aux légumes, surnommé « la pénicilline juive », peut apaiser les symptômes du rhume – c’est ce qu’a constaté une équipe de chercheurs américains. Ses ingrédients ont un effet anti-inflammatoire, font désenfler les muqueuses, les humidifient, de sorte que les sécrétions présentes dans la gorge et le nez peuvent plus facilement s’évacuer. Il faut pour cela préparer soi-même un véritable bouillon de poulet, avec des carottes, du céleri, du persil et du poireau. Faites cuire un morceau de gingembre ou ajoutez du raifort frais dans la soupe : cela dégage le nez bouché.


Autres plantes utiles


Si vous avez malgré tout attrapé un rhume, certaines plantes médicinales peuvent vous apaiser. La sauge possède une action anti-inflammatoire et désinfectante, elle vous aidera en cas de maux de gorge et de toux. Le sirop aux bourgeons de sapin et d’épicéa est un ancien remède de grand-mère contre la toux, les maux de gorge et l’enrouement, qui plait aussi aux enfants (à partir de deux ans). Le thym aide à lutter contre une toux tenace et rebelle. La menthe poivrée a un effet anti-inflammatoire, et soulage les muqueuses nasales. Le sureau et les fleurs de tilleul sont utilisés pour des infusions et des bains destinés à faire transpirer.


Allez au sauna, pratiquez l’hydrothérapie, prenez des bains


Tout comme l’activité physique à l’air libre, les variations de température au sauna ou en hydrothérapie exercent les vaisseaux sanguins et les défenses immunitaires. Un bain au thym, à l’huile de bourgeons de sapin ou à l’eucalyptus aident à éliminer un rhume au stade précoce, protège les voies respiratoires, soulage les crampes et apaise les courbatures.


Gardez vos pantoufles


Le chercheur anglais spécialiste des rhumes, le professeur Ronald Eccles (Université de Cardiff)qui a lui-même participé à la vaste étude sur l’échinacée - a découvert qu’avoir froid aux pieds favorisait la maladie. Bien que personne ne devienne malade à cause du seul froid, le refroidissement des pieds freine les globules blancs chargés de lutter contre le rhume. Chaussez donc vos chaudes pantoufles !

Nous suivre sur Facebook

0 produit(s) dans le panier