français

Accueil / Thèmes de santé / Nausée : les meilleures suggestions de plantes

Nausée : les meilleures suggestions de plantes

Conseils pratiques en cas de nausée

0

Vous ne vous sentez pas bien, votre estomac n’en fait qu’à sa tête et une sensation de nausée vous envahit. La nausée est difficile à supporter, même si les causes sont souvent bégnines. De simples remèdes à base de plantes soulagent étonnamment bien.

La nausée est une affection fréquente. Les écoliers se sentent mal quand ils sont nerveux à cause d’un devoir, les femmes enceintes se plaignent de malaises liés à leur grossesse, les artistes ont des crampes d’estomac à cause du trac et beaucoup de touristes appréhendent les voyages en bus, en avion ou en bateau et l’instant du départ où l’on se dit que l’on aimerait mieux mourir.

Dans la majorité des cas : immédiatement consulter un médecin

La nausée et les vomissements peuvent aussi être les signes d’une grave maladie. Il faut se rendre au plus vite chez le médecin si la nausée s’accompagne, par exemple, des symptômes suivants : • Douleurs aigües à la poitrine

  • Douleurs oculaires/troubles de la vue
  • Maux d’estomac ou de tête importants
  • Forts vertiges ou pertes de connaissance

Si la nausée intervient après une chute, si le vomissement est violent, par jets, acre, voire si du sang coagulé (foncé) est vomi, il est également recommandé de se rendre immédiatement dans un cabinet médical. De tels symptômes sont souvent les signes d’une appendicite, d’une pancréatite ou d’une méningite, d’une commotion cérébrale ou d’autres maladies graves. La nausée peut également être l’un des premiers symptômes d’un infarctus.

Recommandation générale : si la nausée persiste plus de trois jours ou ne s’améliore pas après le vomissement, vous devez consulter un médecin.

Prévenir pour ne pas vomir

La nausée se soulage le plus souvent grâce à des médicaments qui inhibent l’activité du centre du vomissement. Ils sont efficaces, mais provoquent souvent de la fatigue. Dans beaucoup de cas, il est possible de lutter contre la nausée avec des méthodes douces, voire de la prévenir. Nous vous présentons ci-dessous les plantes phares de la phytothérapie contre la nausée, de l’artichaut jusqu’au citron.

Anis, fenouil, carvi

L’anis (pimpinella anisum), le fenouil (foeniculum vulgare) et le carvi (carum carvi) viennent de la même famille de plantes. Les graines de fleurs en ombelle ont un effet antibactérien et décontractant et atténuent la nausée, même en cas d’intolérances alimentaires. Les enfants apprécient beaucoup les infusions d‘anis en raison de leur goût sucré. Beaucoup d’adultes trouvent le fenouil seul trop amer ; c’est pourquoi une combinaison des trois leur est souvent proposée.

Fraicheur de l’arôme : le basilic et la lavande

Mâcher deux à trois feuilles de basilic (ocimum basilicum) est une pratique qui s’est conservée pour lutter contre les différentes nausées. L’herbe aromatique apaise l’estomac, supprime l’envie de vomir et libère la tête. La lavande (lavandula officinalis ; comme infusion, mélange de thé ou à respirer sous la forme de quelque gouttes d’huile essentielle déposées sur un mouchoir) peut être d’une grande aide en cas de nausées, de vertiges et de faiblesses circulatoires. On dit que la duchesse anglaise Kate aurait mangé des gâteaux à la lavande pour lutter contre des nausées dues à la grossesse

L’artichaut aide le foie et l‘estomac

Si l’estomac se rebelle parce que l’on a mangé trop gras, trop copieux ou bien quelque chose de pas très frais, l’artichaut (cynara scolymus) favorise l’élimination et la sécrétion biliaire ; il soulage aussi en cas de nausée chronique due à une altération de la fonction hépatique ou de sécrétion biliaire. Des préparations à base de feuilles d’artichaut contiennent des substances amères qui ont un effet antispasmodique, régénèrent le foie et diminuent la nausée. Si l’on peut ingérer quelque chose malgré le malaise, un artichaut frais cuit à l’eau ou à la vapeur aide aussi.

Vraiment bon : le gingembre

Le gingembre (zingiber officinale) – frais, comme infusion, préparation en pharmacie ou bien sous forme de bonbon – est un moyen éprouvé contre la nausée. Il ne se contente pas d’apaiser l’estomac mais contient également plusieurs substances très efficaces qui luttent contre la nausée à la racine. C’est seulement récemment que des scientifiques d’Heidelberg ont pu démontrer que le gingembre inhibait certains transmetteurs du centre du vomissement (et agissait ainsi de la même façon qu’un remède synthétique contre la nausée). Le centre n’est pas activé et la nausée ne survient pas. Les femmes enceintes devraient néanmoins rester prudentes : si le gingembre peut agir contre la nausée due à la grossesse, il peut aussi favoriser les douleurs.

La menthe : bon pour tout

La menthe a un effet antispasmodique sur les muscles du tractus gastro-intestinal et favorise la sécrétion de suc et de bile gastriques. L’huile essentielle de menthe possède un effet antibactérien et antiviral et peut donc être aussi utile en cas d’infection gastro-intestinale légère. Si vous vous sentez mal, l’odeur de la menthe a également un effet rafraichissant et stimule l’appétit. Contre le mal des transports, trois gouttes d’huile essentielle de menthe dans un peu d’eau, prises entre 30 minutes et une heure avec le départ, sont très efficaces. Cela fonctionne même pour les voyages en avions ! Pour les maux d’estomac chroniques, un mélange de thé à partir de feuilles de menthe et de fleur de camomille se digère plus facilement qu’un simple thé à la menthe. Cela vaut également pour les malaises liés à la grossesse. Si le thé à la menthe est très efficace en cas de nausée matinale ou de vomissement, les femmes enceintes devraient le prendre avec modération. Elles devraient éviter tout à fait l’huile essentielle, car cela peut stimuler (de façon précoce) l’utérus.

Conseils pratiques en cas de nausées

En cas de nausée aigüe et de vomissement : ne rien ingérer pendant au moins une journée, sauf de la tisane, du pain sec grillé ou des biscottes ou une soupe aux flocons d'avoine. Veillez à boire suffisamment, particulièrement lorsque les vomissements surviennent. Quand vous vous sentez mieux, vous pouvez recommencer petit à petit à manger des aliments faciles à digérer, par exemple du pain blanc, des soupes légères, du bouillon, des légumes cuits à l’eau ou à la vapeur. Vous devriez éviter encore pendant un certain temps de prendre de l’alcool, du café, des crudités, des repas lourds et gras ainsi que des épices.

Auteur : Dr. Claudia Rawer (6.14)

Nous suivre sur Facebook

0 produit(s) dans le panier