français

Accueil / Thèmes de santé / Hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) (évolution non cancéreuse)

Hyperplasie bénigne de la prostate (HBP)

(évolution non cancéreuse)

2

De la taille d’une châtaigne, la prostate est une glande entourant l'urètre. Comme son nom l’indique (« qui se tient en avant »), elle est située devant la vessie.

La prostate est composée d’une multitude de cellules glandulaires. Elles produisent une sécrétion libérée, lors de l’éjaculation, par les canaux excréteurs dans la partie arrière de l’urètre et permettant la progression des spermatozoïdes.

Symptômes

L’hyperplasie bénigne de la prostate apparaît vers 40 ans environ. Pratiquement tous les hommes sont concernés par ce problème, seule la rapidité de l’évolution pouvant varier. La croissance de la prostate provoque un rétrécissement de l’urètre. Il en résulte un jet urinaire plus faible, la vessie ne se vidant plus entièrement.

Parmi les symptômes typiques :

  • besoin fréquent d’uriner
  • insomnies accompagnées de besoin d’uriner
  • déclenchement laborieux de la miction
  • jet urinaire plus faible - miction prolongée
  • sensation d’avoir la vessie encore pleine
  • pertes d’urine post-mictionnelles alors que la vessie devrait être vide
  • douleurs et sensations de brûlure

Causes

À ce jour, l’on ne connaît pas encore les raisons exactes de l’hyperplasie de la prostate.

On suppose qu’en raison des changements hormonaux, la testostérone (hormone sexuelle mâle) stimule la croissance excessive des cellules prostatiques, déclenchant ainsi l’hyperplasie bénigne de la prostate accompagnée de ses symptômes spécifiques.

Conséquences éventuelles

Non traitée, une affection de la prostate empêche la vessie de se vider complètement. Le volume d’urine résiduelle augmente, ce milieu chaud réunissant des conditions idéales pour la prolifération de bactéries. Ceci peut donc déclencher une infection des voies urinaires, douleurs et fièvre en étant les symptômes.

Le stade final de l’hyperplasie bénigne de la prostate peut provoquer une rétention aiguë d’urine qui est extrêmement douloureuse.

Traitement

En cas de douleurs plus ou moins légères consécutives à un début d’hypertrophie de la prostate, les préparations aux extraits de fruits de sabal représentent un traitement de taille. Cette plante médicinale réduit en effet la croissance du tissu de la prostate, ce qui permet de soulager les symptômes. Pour traiter les douleurs consécutives à un début d’hypertrophie de la prostate, il convient de prendre une gélule aux extraits de fruits de sabal une fois par jour sur une durée minimale d’un à deux mois.  Si les symptômes ne présentent aucune amélioration après 4 à 6 semaines de traitement, une consultation chez le médecin devient nécessaire.

Prévention et mesures à prendre soi-même

Chacun de nous peut appliquer une série de mesures contribuant à préserver le bon état de la prostate :

  • examens préventifs effectués à intervalles réguliers à partir de 45 ans
  • alimentation riche en fibres, vitamines et substances minérales
  • pas de substances irritantes dans l’alimentation (épices fortes)
  • ne pas boire trop froid
  • réduction de la consommation de café (caféine)
  • exercice physique pratiqué régulièrement en plein air
  • aller aux toilettes dès que le besoin s’en fait ressentir
  • prendre suffisamment de temps pour uriner
Nous suivre sur Facebook

Produit A.Vogel :

En savoir plus :




Téléchargez l’app gratuite de la prostate !


      


0 produit(s) dans le panier