français

Accueil / Themes de santé / Douleurs rhumatismals

Douleurs rhumatismales

0

Symptômes

Chaque jour, nous effectuons une multitude de petits mouvements dont nous ne sommes conscients qu’à l’apparition des premières douleurs. Au cours de notre vie, nos jambes nous font faire deux fois (!) le tour de la terre et nos articulations subissent une énorme pression.

Mais heureusement, vous pouvez contribuer à leur bien-être. Il est bien sûr possible de fournir à nos muscles et articulations une protection externe, mais on peut aussi être aux petits soins « internes » pour eux. La solution globale naturelle conçue par A.Vogel ouvre d’intéressantes possibilités thérapeutiques.

Causes

Dans le domaine des « rhumatismes », les tableaux cliniques font foison. Les causes sont donc aussi nombreuses et pourtant, elles sont encore très peu explorées. Parmi elles : mauvaise répartition des charges, usure des articulations, facteurs héréditaires, fractures mal consolidées, lésions des ligaments et des tendons ou malformation innée d’une articulation. D’autres maladies rhumatismales sont déclenchées par des troubles métaboliques ou immunitaires ou sont d'origine inflammatoire. Les infections virales et certaines bactéries intestinales sont également suspectées de déclencher des rhumatismes. En général, la maladie évolue de façon chronique et provoque une inflammation des articulations pouvant aboutir à leur destruction.

Maladies rhumatismales les plus fréquentes :

  • arthrose,
  • maladies dégénératives des articulations,
  • maladies rhumatismales inflammatoires,
  • arthrite rhumatoïde
  • rhumatisme des parties molles.

Les possibilités de la phytothérapie

Chez la plupart des patients, les thérapies médicamenteuses ne traitent jamais l’intégralité d’un ensemble de douleurs. Les besoins en produits complémentaires sont donc importants mais bien souvent, les patients renoncent à y faire appel, craignant de devoir absorber encore plus de médicaments aux éventuels effets secondaires. En général, une mesure isolée ou un remède seul ne suffisent pas pour apporter enfin une première amélioration : il faut faire appel à tout un concept thérapeutique individuel. Les phytomédicaments représentent alors une possibilité thérapeutique aussi naturelle qu’efficace.

La griffe du diable – une plante médicinale sort ses griffes contre l’arthrose. Elle fleurit (du rose clair au rouge foncé) en plein cœur du désert du Kalahari, adaptée à un climat où le mercure dépasse les 40 degrés à midi, les hivers étant froids et très secs. Griffe du diable – tel est le nom de cette plante médicinale dont les vertus sont connues depuis longtemps des chercheurs occidentaux. Les produits dérivés ont une action anti-inflammatoire et analgésique avérée, sont parfaitement tolérés, ont très peu d’effets secondaires et il n’existe aucune interaction avec d’autres médicaments.

Arnica montana – pour beaucoup d'entre nous, l'arnica est une « plante secouriste » utilisée pour soigner tous les bobos. Aujourd’hui, tous les experts sont à l’unisson : l’arnica joue un rôle de premier plan dans la thérapie des douleurs musculaires et articulaires causées par les rhumatismes.

Un gel à l’arnica hautement concentré ne se limite pas à la lutte contre les symptômes : il combat également les causes des rhumatismes. Il s’utilise dans tous les cas où il s'agit de lutter avec succès contre l'évolution de l’inflammation et donc contre les douleurs.

Quelques conseils supplémentaires

La chaleur : si les articulations sont atteintes d’inflammation chronique, la chaleur peut réduire la douleur, stimuler le métabolisme et l'irrigation sanguine.

  • Bains complets et partiels avec ajout d’arnica, de fleurs de foin, enveloppements de boue/tourbe
  • Cataplasmes chauds (pomme de terre, lin)
  • Enveloppements (argile médicinale, paraffine)
  • Sachets de noyaux de cerise chauds

Le froid : en cas d'inflammation aiguë des articulations, le froid exerce un effet analgésique, décongestionnant et anti-inflammatoire.

  • Plonger les endroits douloureux dans de l’eau (glacée ou non)
  • Cataplasmes à base d’acétate d’alumine, de fromage blanc ou d’argile médicinale préparée à froid
  • Pose de serviettes glacées ou de packs de gel conservés au congélateur

L’exercice : si la prise de masse musculaire peut se faire sous le contrôle d’un professionnel, il est possible, selon une étude finlandaise, de diminuer les douleurs (jusqu’à 67 %) et de réduire de moitié la disparition des cartilages. De plus, le mouvement contrôlé des articulations fournit aux cartilages les apports nutritifs requis.

  • Aqua-fitness
  • Natation
  • Vélo
  • Marche nordique
  • Musculation

L’alimentation

Les inflammations vont de pair avec l'apparition de grandes quantités de radicaux libres. Des antioxydants sont alors nécessaires pour lutter contre ces radicaux libres. Les besoins journaliers en antioxydants (par ex. vitamine C, E, sélénium, zinc etc.) sont couverts par 5 portions quotidiennes de fruits ou de légumes.

Veillez également à consommer le moins de viande possible. La viande contient de l'acide arachidique qui renferme des messagers favorisant l'inflammation.

  • peu de viande
  • 5 portions de fruits et de légumes par jour
Nous suivre sur Facebook

0 produit(s) dans le panier