français

À vos souhaits !

2

Il est relativement facile d’éloigner un refroidissement au stade le plus précoce.
Tout l’enjeu est de déceler à temps les premiers signes.

Texte: Andrea Pauli

Symptômes

Un léger frisson dès le matin sur le trajet du bus, des pieds froids le soir sur le canapé, un nez qui picote : autant de symptômes qui révèlent les débuts d’un rhume. Ceux qui sont sujets aux refroidissements en hiver connaissent bien ces signaux. Il est important de les identifier, il sera alors plus facile d’enrayer la maladie.

Un bon conseil ne doit pas être cher.

De la chaleur à tout prix : tel est le conseil de Michael Barczok, pneumologue à Ulm et chargé de communication du BdP (association allemande des pneumologues). Il faut aller au sauna, inhaler de la vapeur chaude, boire beaucoup d’infusions. La chaleur dilate les vaisseaux et facilite l’accès des cellules immunitaires aux muqueuses, explique le médecin. Dans le meilleur des cas, le système immunitaire peut même désamorcer le refroidissement, à condition toutefois d’intervenir dès les tout premiers signes. Si les muqueuses sont déjà enflées, la chaleur sera contre-productive. Les patients souffrant d’asthme ou de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) devront consulter leur médecin avant tout. Dormir suffisamment est également important, idéalement au moins huit heures. Même si ce n’est pas possible pour tout le monde, il est recommandé de se reposer toute une journée à la maison. Après une journée de cocooning, on est prêt à passer au programme anti-refroidissement : boire beaucoup, diffuser des huiles essentielles via un humidificateur d’air (thym, menthe poivrée), absorber des extraits de plantes régulant les défenses immunitaires, comme le rudbeckia pourpre. Les extraits d’échinacée présentent en effet de réels bénéfices pour prévenir les refroidissements.

La rudbeckia pourpre

Alfred Vogel recommandait le sirop de bourgeons de sapin pour prévenir les irritations dues à la toux. Il est également très utile de prendre des bains de pieds chauds pour stimuler la circulation sanguine.

Les vitamines et les épices fortes constituent elles aussi de précieuses alliées. Une infusion de citron frais et de gingembre renforce les défenses immunitaires, de même que les préparations à base de baies de sureau. Les piments frais ajoutés dans des soupes de poulet faites maison réchauffent le corps. La capsaïcine présente dans les piments stimule en effet les récepteurs du système de régulation de la température dans l’estomac et active les récepteurs de chaleur des petits vaisseaux, augmentant ainsi l’irrigation sanguine. Une sensation de chaleur accrue favorise la présence des cellules immunitaires, ce qui permet de lutter activement contre les refroidissements.

Nous suivre sur Facebook

0 produit(s) dans le panier

Herbamare: Mon sel, mon goût GN Juni 2016