français

Accueil / Thèmes de santé / Les casaniers sont plus souvent myopes

Les casaniers sont plus souvent myopes

0

Ceux qui sont souvent dehors ne deviendront pas si facilement myopes. Des spécialistes britanniques en ophtalmologie sont parvenus à cette conclusion, au terme de l’analyse de huit études de grande ampleur, menées sur 10 400 participants en tout. Ils ont découvert que les enfants myopes passent en moyenne 3,7 heures de moins au grand air que les enfants du même âge ayant une vue normale ou une hypermétropie.

Les enfants myopes passent en moyenne 3,7 heures de moins au grand air

Ceux qui sont souvent dehors ne deviendront pas si facilement myopes. Des spécialistes britanniques en ophtalmologie sont parvenus à cette conclusion au terme de l’analyse de huit études de grande ampleur, menées sur 10 400 participants en tout. Ils ont découvert que les enfants myopes passent en moyenne 3,7 heures de moins au grand air que les enfants du même âge ayant une vue normale ou une hypermétropie.

Bien que les résultats proviennent en grande partie d’études portant sur les enfants, on peut les appliquer aux adultes, selon les experts de la société américaine d’ophtalmologie.

Le temps passé à la lumière du jour aurait un effet déterminant, mais aussi le fait de scruter des points très éloignés, de moins regarder de près, ou simplement de pratiquer une activité physique. Les chercheurs estiment que pour chaque heure par semaine passée au grand air, le risque de myopie diminue de 2 %. Il ne semble pas que cela soit imputé à l’activité, mais simplement au fait d’être dehors.

Ce qui saute aux yeux, c’est ce que le nombre de myopes aux États-Unis et dans de nombreux autres pays est bien plus élevé comparé ne serait-ce qu’avec les années 70. Dans certaines régions d’Asie, plus de 80 % de la population est myope. Deux études ont également examiné si les enfants qui passent plus de temps au dehors s’adonnent moins aux jeux ou au travail sur ordinateur. Mais une telle corrélation n’a pas pu être établie.

Les activités de plein air sont décrites par les chercheurs comme étant « une mesure simple et non coûteuse, procurant des bienfaits considérables sur la vue et sur la santé en général ».    

Source : Wissenschaft aktuell

Nous suivre sur Facebook

Plus d'information :


Pour tout savoir sur les infections grippales :





0 produit(s) dans le panier