français

Accueil / Thèmes de santé / prostate / Médicaments contre les refroidissements et HBP

Médicaments contre les refroidissements et HBP

Vos médicaments contre les refroidissements aggravent-ils l’hyperplasie de la prostate ?

L’hiver s’annonce et certains parmi vous ressentent déjà les premiers désagréments de la saison froide. La grippe et les refroidissements arrivent peu à peu sur les lieux de travail. Mais saviez-vous que certains traitements contre les refroidissements peuvent aggraver l’hyperplasie bénigne de la prostate ? Voici un aperçu des médicaments susceptibles d’aggraver l’HBP et des alternatives inoffensives.

La période des refroidissements

On est en pleine saison des refroidissements. Si vous faites partie des hommes souffrant de problèmes de prostate, vous devez connaître les risques liés à certains traitements contre les virus de l’hiver. Non seulement la saison froide apporte son lot d’infections grippales, mais, chez les hommes souffrant de la prostate (hyperplasie bénigne de la prostate ou HBP), les symptômes risquent en outre de s’accentuer. Soyez vigilants dans le choix de vos médicaments contre les refroidissements : en effet, certains traitements sont connus pour augmenter les symptômes d’hyperplasie de la prostate.

Voici les composants présents dans certains médicaments que vous devez éviter en cas d’hyperplasie :

La plupart des hommes ignorent que certains médicaments contre la grippe et les refroidissements, disponibles sans ordonnance, sont contre-indiqués en cas d’hyperplasie de la prostate.

Pseudoéphédrine

Dans le choix de vos médicaments, évitez ceux contenant des substances décongestionnantes comme la pseudoéphédrine. La pseudoéphédrine est souvent contenue dans des sprays pour désencombrer le nez. Elle agit en resserrant les vaisseaux sanguins des muqueuses nasales et en asséchant les sécrétions. Le problème est que ce mécanisme risque d’accentuer les troubles de la prostate, autrement dit les difficultés pour uriner ou l’émission d’un jet trop faible.

Phényléphrine

La phényléphrine est un autre médicament généralement vendu sans ordonnance, à l’action décongestionnante. Dans votre intérêt, évitez cette substance, qui rétrécit la glande prostatique et peut conduire à une aggravation de vos symptômes.

Nasenspray Prostataprprobleme

Que faire si vos médicaments aggravent vos symptômes ?

L’emballage de nombreux médicaments doit en principe mentionner que vous devez demander l’aval de votre médecin avant de prendre le traitement en question si vous souffrez de la prostate.

Si vous savez déjà que vous souffrez d’hyperplasie de la prostate
Si, pour apaiser les symptômes de votre rhume, vous avez pris un médicament contenant de la pseudoéphédrine et que vous ressentez une aggravation de vos problèmes de prostate, sachez que ces troubles s’estompent à l’arrêt du médicament.

Consultez toutefois votre médecin si les symptômes ne disparaissent pas au bout de 4 à 6 heures. Si les douleurs sont intenses et que vous êtes inquiet, prenez rendez-vous avec votre praticien ou allez aux urgences. 

Si aucune hyperplasie n’a été diagnostiquée

Certains hommes ne remarquent leurs problèmes de prostate qu’après la prise d’un médicament décongestionnant. Si vous constatez depuis peu des difficultés pour uriner et que vous prenez (ou venez de prendre) un médicament pour le nez ou le rhume, il est important de détecter d’éventuels troubles de la prostate.

Si ces troubles ne sont pas traités, ils peuvent entraîner des problèmes consécutifs comme :

  • Inflammations de la vessie : lorsque l’urine s’accumule dans la vessie, provoquant une inflammation
  • Rétention aiguë d’urine chronique : lorsque l’urine s’accumule pendant des mois, voire des années, la vessie est désensibilisée, vous ne ressentez qu’une faible envie d’uriner. Ce reflux urinaire peut provoquer des problèmes rénaux.

Remèdes inoffensifs pour la prostate

Bien que la plupart des médicaments décongestionnants contiennent de la peudoéphédrine ou de la phényléphrine, certains en sont exempts. Vous pouvez alors les utiliser pour vous soigner sans effet négatif sur votre prostate.

Un spray nasal sans contre-indication en cas d’hyperplasie est un remède naturel à action rapide. Il libère le nez, en diminuant le gonflement des muqueuses nasales.

Ce spray associe les substances naturelles très efficaces de la menthe poivrée et de l’huile d’eucalyptus, qui nettoient le nez en profondeur, et celles de la camomille, connue pour ses propriétés apaisantes.

Pfefferminz- und Eucalyptus-Öl

Les substances naturelles: la menthe poivrée et de l’huile d’eucalyptus.

 

Autre alternative aux sprays décongestionnants : inhaler des huiles essentielles naturelles. Les huiles essentielles rencontrent un vif engouement, elles sont utilisées de différentes manières. La caractéristique marquante des huiles essentielles est de s’évaporer à température ambiante, ce qui explique pourquoi elles sont si odorantes.

Pour traiter une infection ou apaiser les symptômes d’un refroidissement, l’échinacée est recommandée. Vous pouvez prendre de l’échinacée sous forme de comprimés ou de gouttes, ou dans une délicieuse boisson chaude. L’échinacée apaise les symptômes de la grippe et des refroidissements, et renforce le système immunitaire. Elle convient parfaitement aux hommes souffrant d’hyperplasie de la prostate.

Mesures préventives contre les refroidissements sans effet sur votre HBP

Une fois votre rhume soigné, votre système immunitaire est peut-être encore affaibli, ce qui l’expose à de nouveaux virus. Il est crucial d’adopter des mesures préventives afin d’éviter de contracter un nouveau refroidissement.

Nous suivre sur Facebook

0 produit(s) dans le panier