background

Pourquoi les refroidissements évoluent-ils de manière si variable ?

Lorsque les poumons sont très sollicités, ils peuvent moins bien lutter contre les virus

Les refroidissements sont généralement déclenchés par les rhinovirus, qui évoluent en maladies très différentes. Selon des chercheurs de l’Université Yale de New Haven, les cellules épithéliales présentes dans le nez et les poumons, qui effectuent une sorte de répartition des tâches, seraient responsables de ce phénomène. Les cellules épithéliales disposent de cils papillonnants qui transportent les virus vers la gorge. Tandis que ces cellules s’attaquent d’emblée aux virus présents dans le nez, ces mêmes cellules lutteront en priorité contre le stress oxydatif dans les poumons. Ce stress oxydatif peut provenir de virus, mais aussi de facteurs environnementaux comme le pollen, ou encore du tabagisme. Le problème est le suivant : plus les cellules épithéliales sont occupées à combattre le stress oxydatif, plus les mécanismes de défense antiviraux sont affaiblis. Il semble que les cellules ne parviennent pas à faire les deux choses à la fois, c’est-à-dire lutter contre les virus et éliminer les radicaux libres. Lorsqu’on est enrhumé et exposé parallèlement à des substances allergènes ou toxiques, on a plus de risque de voir la maladie empirer.

Depuis les années 50, le célèbre naturopathe suisse ne jure que par l'échinacée pourpre. En savoir plus :

Echinacea purpurea: Origine, effets et science

 

Testez votre santé

Vous en êtes ou avec votre santé ?  Faites le check de santé sur notre site, vous en saurez plus.

Faites le check

Newsletter A.Vogel

Inscrivez-vous pour avoir des conseils gratuits ainsi que des nouvelles de nos concours !

Inscrivez

Points de vente spécialisés

Trouvez le point de vente spécialisé (pharmacie, droguerie) près de chez vous.

Recettes saines d'A.Vogel

Découvrez les recettes saines d'A.Vogel.

En savoir plus
Souvent enrhumé ? Inscrivez-vous au coach en refroidissement.