français

Accueil / Thèmes de santé / Trouver l'équilibre, d'accord, mais comment ?

Trouver l'équilibre, d'accord, mais comment ?

Rééquilibrage (ou rebalancing)

2

Le rééquilibrage (ou rebalancing) désigne une thérapie à base de massage, qui mise sur la lenteur, l'intensité et l'action en profondeur. Je me suis allongée sur la table de soins, afin de tester pour vous le rééquilibrage.

Un immeuble de logements à louer dans la ville bilingue de Biel-Bienne. Vingt noms à côté de la sonnette, des noms africains, arabes, serbes, italiens, français. En bas à droite le nom « Monika Kaeser » apparaît surligné en jaune. C'est celui de la thérapeute qui pratique ici le rééquilibrage, une thérapie à base de massage, peu connue en Suisse et en Allemagne. D'après la brochure de l'association professionnelle suisse, cette méthode s'appuie sur « l'acceptation, la présence et la conscience que chacun dispose de tout ce dont il a besoin pour guérir ». 

Auteure : Petra Horat Gutmann, 09.15

Avoir les pieds au chaud, c'est important

Apparemment, nul besoin ici de disposer d'une oasis médicale à la mode, comme on en voit partout dans les lieux de bien-être. Le minuscule cabinet de Monika Kaeser, situé au premier étage, est sobrement aménagé de meubles en bois. Au mur sont accrochées de grandes reproductions du système nerveux cérébrospinal et des voies lymphatiques.

Un paravent bleu se trouve dans un coin, sur lequel trois paires de chaussettes douillettes s'offrent à la vente, par ces informations en deux langues : «Warme Wollsocken zum Überziehen! Des chaussettes chaudes pour réchauffer vos pieds!»

Arrive la thérapeute, se fondant dans cette ambiance nonchalante : en t-shirt orange, pantalon de survêtement bleu, coiffée d'une queue de cheval grise, elle m'accueille avec un sourire chaleureux. « Suivez-moi », me dit-elle avec un bel accent régional, en me conduisant vers la salle de soin.

Le corps, un livre ouvert

La plupart des gens qui suivent une thérapie de rééquilibrage souffrent de tensions musculaires, de douleurs dorsales diffuses, de troubles de la colonne vertébrale ou de problèmes d'articulation aux genoux, aux hanches ou aux épaules. Les maux de tête dus au stress, les oignons de pied (Hallux valgus), les problèmes de cervicales, les symptômes de surmenage et de burn-out sont également des motifs de consultation fréquents. Étant ici uniquement à titre de test, je ne souffre d'aucun de ces symptômes, et l'entretien s'est réduit au minimum.

Puis Monika Kaeser a commencé sa « lecture du corps », particularité du rééquilibrage. Je me tiens au centre de la pièce, tandis que la thérapeute observe l'expression de mon corps et ma posture. Après une à deux minutes de silence, Monika Kaeser (58 ans) annonce : « Votre jambe droite a l'air plus forte et plus vive que la gauche. Est-ce que vous le percevez ? » Oui, en effet. Bien vu ! Il est vrai que ma jambe droite a toujours été plus puissance et plus agile que l'autre. « Avez-vous remarqué que votre épaule gauche est un peu plus haute que la droite, et que vos genoux sont bloqués en position debout ? » continue-t-elle.

Concernant les épaules, je suis d'accord. Pour les genoux, sont-ils raides comme ceux d'un soldat de plomb ? Je regarde mes jambes avec étonnement. « Voulez-vous essayer de sentir ce que cela fait lorsque vous pliez légèrement les genoux en position debout ? » encourage Monika Kaeser . J'obéis à la consigne et ressens dans le creux des genoux une sensation immédiate de détente et d'élasticité.

Recherche appliquée sur les fascias

Quelques instants plus tard, je suis couchée sur la table de soins, sur le côté gauche, et attends impatiemment comment Monika Kaeser va m'orienter vers l'équilibre. Que n'ai-je pas déjà essayé ! Innombrables variantes de massages de la tête aux pieds, applications d'huile et brossage à sec, pétrissage intense comme de la pâte à pain, applications de pierres chaudes et de pochons d'herbes, mains d'une douceur de papillon ou « énergétiques », je connais tout cela. Mais ici, rien de semblable.

La praticienne se frotte les mains à l'huile de rose et de jojoba, se place à côté de la table et pose ses mains sur mon bassin. D'une lenteur extrême, elle commence à étirer les muscles extérieurs des cuisses, en poussant sa main droite de la fesse vers le genou. La forme primitive du « rolfing » me revient en mémoire : dans cette méthode de massage, les mains du thérapeute appuient fermement et longuement sur les muscles tendus, jusqu'à ce que leur résistance s'épuise et qu'ils se relâchent. Le rééquilibrage se ressent aussi intensément, à la différence près que les mains glissent sur les muscles au ralenti. Une idée raffinée, d'autant que ce procédé atténue peu à peu les signaux de douleur ravivés. Après un rapide changement de côté, Monika Kaeser fait énergiquement glisser ses mains chaudes sur mes côtés. « En rééquilibrage, le thérapeute travaille au rythme des tissus », explique la spécialiste.

Il s'agit des fascias, tissus conjonctifs qui enveloppent les fibres musculaires du haut du crâne jusqu'au bout des doigts de pieds. Ainsi, le rééquilibrage se situe dans la lignée de la recherche moderne sur les fascias, qui prouve scientifiquement l'importance des tissus conjonctifs pour la santé de tout l'organisme. Selon les découvertes de cet axe de recherche, la plupart des symptômes douloureux non expliqués de l'appareil musculo-squelettique sont dus à des fascias durcis ou agglutinés. Si ces fascias se relâchent, les symptômes douloureux peuvent disparaître, y compris les douleurs chroniques, du dos par exemple.

Transformer la douleur

Monika Kaeser a maintenant étendu son travail myofascial au dos et aux épaules. Elle me masse en silence, parfois elle dit doucement « c'est ça ». Je comprends qu'elle ne s'adresse pas à moi mais à mes fascias et à mes muscles, qui se détendent de plus en plus entre ses mains. Une séance de rééquilibrage dure 90 minutes. C'est assez pour laisser venir les sensations. L'intensité et la retenue du massage ralentissent le flux des pensées et dirigent l'attention vers l'instant présent...

Aïe !! Une douleur fulgurante me traverse le sternum lorsque la thérapeute pose la main dessus. Des traces chroniques d'une ancienne maladie gastrique. La praticienne ne dit rien ... et appuie de nouveau sur mon sternum ! Je retiens mon souffle, mais à peine touche-t-elle le point névralgique que je constate : la douleur a changé, elle est plus faible, j'arrive à la supporter ! « C'est un élément essentiel en rééquilibrage, explique la thérapeute, forte de ses 25 années d'expérience. La lenteur du massage permet au patient de percevoir la douleur et de la transformer ». Cette découverte inattendue me revigore, je me sens forte ! Je suis allongée sur la table, comme un géant repu, portée par une immense sensation de légèreté, de bien-être et de plénitude.

Monika Kaeser est en train de s'occuper de mon cou et de mes cervicales. Quelques mouvements sur les genoux et les pieds, puis sur les muscles latéraux de la colonne vertébrale en position assise, la séance de rééquilibrage est terminée. En me quittant, la thérapeute me dit gaiement : « Pensez bien à déverrouiller vos genoux ! » Je vais suivre ce conseil, et mettre en pratique d'autres principes du rééquilibrage, qui m'ont effectivement fait découvrir une approche subtile de l'équilibre.

Voici comment fonctionne le rééquilibrage

Le fondement de la thérapie du rééquilibrage date des années 70, lorsqu'un groupe de thérapeutes international a expérimenté une nouvelle méthode de massage issue du rolfing et de la psychosomatique.

La forme actuelle du rééquilibrage est le fruit de plusieurs décennies d'évolution, intégrant en outre des aspects de la technique Alexander, de la méthode Trager, de l'approche Feldenkrais, de l'ostéopathie, de la polarité, du shiatsu et de la digitopuncture. Du point de vue de la mécanique corporelle, le rééquilibrage consiste en un massage des fascias, selon les dernières découvertes scientifiques. L'approche psychophysique se reflète dans le travail intuitif des praticiens en rééquilibrage : en coopération avec le patient, ils ressentent le tissu et font ressortir des sensations qui surgissent.

Les personnes demandeuses de conseils peuvent bénéficier si besoin de techniques de relaxation ou de concentration. Le rééquilibrage peut se pratiquer à titre d'information ou sous forme de dix séances consécutives, chacune se consacrant à une partie du corps et à des thèmes précis.

Adresses et tarifs

Une séance de rééquilibrage dure en moyenne 90 minutes, et coûte entre 130 et 190 francs (ou euros). De nombreuses caisses d'assurance maladie suisses versent une contribution au traitement (par ex. pour « massage des tissus conjonctifs ») si le patient dispose d'une assurance complémentaire. En Allemagne, d'après nos informations, les séances de rééquilibrages ne sont pas remboursées.

On compte en Suisse environ 80 praticiens spécialisés en rééquilibrage. La plupart d'entre eux adhèrent à l'association suisse de Rebalancing. Adresse et informations complémentaires :

Suisse :

Rebalancer-Verband Schweiz, 3000 Bern
Tel. 079 361 34 43
E-Mail: info@rvs-rebalancing.ch
Internet: www.rvs-rebalancing.ch

autres:

Allemagne et Autriche :

Vous trouverez les adresses des thérapeutes sur Internet :

Nous suivre sur Facebook

0 produit(s) dans le panier

Herbamare: Mon sel, mon goût GN Juni 2016